À Moscou pour la semaine de l’arrêté, 100 illégaux bus 29.10.2016

Plus de 100 illégaux, des bus ont été arrêtés, et ont saisi dans la capitale seulement pour la semaine. Le personnel du service de l’Organisateur de transport tous les jours surveille les lignes de bus dans la capitale et vérifient les documents des sociétés qui délivrent les autorisations de travailler de la ville sur les pistes. Si le transporteur la documentation n’est pas bien, il est attendu des amendes considérables — jusqu’à 300 millions de roubles. Toutefois, ces mesures s’arrêtent pas tous.

Les bus avec une pancarte «sur mesure» sont envoyés dans la ville de Koursk, Vitebsk et de Vologda, mais arrivent à la première d’un agent de DPS. Parmi les entassements incompréhensibles pour les boîtes et les sacs à provisions dans le salon carotides passagers ainsi à la fois et de ne pas le trouver.

Ils sont généralement peut-être les plus courageux, une fois assis dans le bus. L’entendre, sale, techniques de liquide et ne se propage sur l’asphalte. Le conducteur demande de comprendre, de pardonner et de laisser aller. Le chemin n’est pas le – de 500 kilomètres.

Que Velikie Luki, qu’à Moscou, les règles pour les transporteurs interurbains unis. Sur les mains doivent être tous les documents et l’état technique de bus de ne pas provoquer la critique. Les réviseurs regardent la licence, certificat médical et, surtout, les contrats avec les compagnies d’assurance. En cas d’accident, tous les passagers comptent le paiement. C’est l’option idéale. Sur le marché reste encore beaucoup de transporteurs clandestins et une responsabilité qu’ils ne portent pas.

«Le conducteur vient à la région. Lui monter 10 heures. Il vient ici. 2 heures ils sont chargés, se transportent des passagers. Les conducteurs ne se reposent pas, de l’examen, ils ne passent pas, l’état technique de l’autobus en question. Également perturbé la sécurité des transports, parce que la cargaison personne ne досматривает. Difficile de savoir qui et qui la chance», a déclaré un employé du département des transports de Moscou Andreï Николайчик.

Ce faisant, il est simple et légale de schéma, mais à assumer les obligations des transporteurs ne veulent pas. Des employés du ministère des transports et de la police doivent contrôler le bus presque chaque semaine. Les conducteurs et les passagers sont traités avec compréhension.

Le bus jusqu’au «Grand arc» est envoyé au штрафстоянку. Depuis le début de l’année dépanneuses ont emmené 400 bus. Les propriétaires ont payé une amende de 30 à 50 mille roubles. À vrai dire, ensuite sur le pare-brise de nouveau mis la plaque «de Rechange», et le bus une fois de plus envoyé à Koursk, Vitebsk, ou à Vologda.

Matvei Shestakov, Dmitri Шиков, «TV».



À Moscou pour la semaine de l’arrêté, 100 illégaux bus 29.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники