Dans la guerre avec la Russie Bruxelles expose l’Ukraine sur les métiers 05.11.2016

À la veille de la publication allemande, Die Welt a indiqué que «dans un avenir proche, des questions en litige entre Gazprom et l’union européenne seront résolus». Dans ce cas, il s’agit de l’augmentation de la capacité du gazoduc Opal et la conservation de transit «combustible bleu» par l’Ukraine après 2018. Ces mesures conduiront à ce que Bruxelles puisse faire de la revente du gaz russe dans d’autres pays (la Pologne, la Slovaquie et d’autres).

L’auteur de l’article est sûr que «déjà l’autre jour:» la société russe et de Bruxelles d’accord concernant les pays Baltes et la Bulgarie, qui n’ont pas nécessaire de la capacité de transport de gaz de l’UE. Dans l’édition de Die Welt sûr, que «Gazprom» a abusé de sa position et de concessions, pour enregistrer les contrats à long terme. Il convient toutefois de noter que les représentants de la société russe de ne pas commenter les rumeurs apparues. Également indiqué précédemment, que «Gazprom» ne sera valable que sur ses conditions et ne fait pas de concessions, qui offre l’Europe.

L’auteur estime que dans un avenir proche, les parties parviennent à un accord sur l’augmentation de la purge russe de «combustible bleu» à travers le gazoduc Opal. Il est rapporté que la puissance sera augmentée de 50 à 90%, à condition que le transit via l’Ukraine se poursuit après 2019.

Notons, à cette étape de «Gazprom» n’est pas d’accord, car Bruxelles tente d’imposer ses conditions, et dans ce cas, l’Ukraine ne peut rester entièrement sans gaz. C’est à comprendre dans l’Union européenne, par conséquent, constamment et mettent l’accent sur les cas, Незалежную a continué de transit et d’approvisionnement en gaz en Europe n’est pas diminué.

 



Dans la guerre avec la Russie Bruxelles expose l’Ukraine sur les métiers 05.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники