Des hommes armés ont intensifié les bombardements à Alep: tué 15 civils 30.10.2016

15 personnes ont été victimes de nouveaux tirs de combattants en syrie, à Alep. Parmi les morts il y a des enfants. Plus de 150 civils ont été blessés. Sous le feu des mortiers islamistes étaient des dizaines de maisons d’habitation, ainsi que les hôpitaux et les écoles. Selon les données de l’état-major syrien, les terroristes utilisent des armes lourdes.

Hôpital central d’Alep. La plus grande partie des images prises par l’opérateur, pour des raisons éthiques montrer pas de blessés, trop de graves blessures. C’est ici principalement conduit ceux qui sont tombés sous les tirs. La veille des hommes armés ont attaqué la fois sur les huit zones d’Alep. Tué 15 civils. Plus de 150 blessés.

Parmi les blessés, beaucoup d’enfants et d’adolescents. Les militants d’observation de frapper des écoles, des hôpitaux et des infrastructures sociales, en essayant de causer le plus de dégâts.

Les terroristes utilisent des bouteilles de gaz piégées, des mines de fabrication artisanale et untethered d’obus. Seulement pour les jours passs leur a été publié plus d’une centaine. Chez les victimes principalement la fragmentation des blessés des jambes, des bras et de l’abdomen. Hôpital central de déborder. Dans les soins intensifs. Fonctionnent même dans les couloirs. Assistées par des accoucheuses n’ont pas le temps d’essuyer le sang — ici trop.

Comme des larmes. Leur ne cachent ni les femmes, ni les hommes. Beaucoup sont encore sous le choc.

Les combats les terroristes ont déployé, en profitant de l’humanitaire à la pause. La partie russe et l’armée syrienne a clairement adhèrent à un régime de cessez-le-feu et des promesses faites. L’aviation ne porte pas les coups, en effet, toujours ouvert huit des corridors humanitaires pour des villes puissent sortir des civils et des combattants. Mais les extrémistes utilisent une pause dans ses objectifs, en renforçant les positions, tirant plus de force et des armes. Et Washington tire toujours avec la division de la soi-disant modérés de l’opposition contre les terroristes et les ignore insistants et les demandes répétées de la Russie de le faire.

Les membres du conseil de sécurité des NATIONS unies comme ils s’étaient révoltés par des attaques contre les écoles. Mais limités qu’une condamnation et a appelé à une enquête. La vérité, écoutés, pourquoi est-ce uniquement le destin de l’école et de ses élèves dans la province d’Idlib, dans ce авиаударе ont accusé la Russie. Selon nos militaires, des images de bombardements de l’établissement d’enseignement ont été montés, et les données sur les 22 morts sont fabriquées d’information вбросом. Mais Совбезе de l’ONU ont besoin de porter cette affaire devant la cour internationale de justice. Et ne vous pressez pas avec les exigences de punir ceux qui soutiennent les terroristes de leur réticence à les séparer de l’opposition, pour détruire un retour de la Syrie à la vie civile.

Lis Akinshina, «TV».

Lire aussi:

Poutine a prorogé une pause humanitaire à Alep

Ministère de la défense demande à Poutine de reprendre les coups de milices à Alep

Poutine a révélé les détails des négociations avec Obama sur Alep

Les militaires russes aux résidants d’Alep 15 tonnes гумпомощи



Des hommes armés ont intensifié les bombardements à Alep: tué 15 civils 30.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники