Des milliers de migrants expulsés du camp de réfugiés de Paris 05.11.2016

Les autorités de Paris est entièrement évacué le plus grand dans la ville spontanée, un camp de réfugiés. Là-bas se sont installés près de quatre mille personnes. Les clandestins promettent d’accueillir dans les points de séjour temporaire. Cependant, les endroits dans ces centres n’est laissé.

L’opération d’évacuation commence tôt le matin, avec un espoir, pour prendre des habitants de ce terrain de camping «à la maison». Mais attendre l’arrivée de la police a décidé de pas tous, c’est sur ce terrain — près d’une centaine de tentes. Et tous les vides. Et où leurs maîtres, personne ne peut le dire.

Et en effet, la rupture offert à l’amiable. Les policiers spécialement retiré le casque de protection, afin de ne pas effrayer ou de ne pas les provoquer. Mais les services de santé dans le plein de munitions. L’odeur de la place de cette signalisation jeunesse telle que, sans спецкостюма et le masque n’est pas indispensable.

Respirer tranquillement les habitants du quartier de métro Stalingrad, n’ont plus depuis longtemps. Les premières tentes sous les fenêtres apparu l’été dernier, et depuis, combien de ne pas disperser des colons illégaux, le camp que se répandit.

Un demi millier de personnes, des policiers ont emmené ici en septembre. Dans les premiers jours de novembre, les bénévoles ont déjà compté deux fois. Trois mille en tenant compte de ceux qui fuit de la démolition récemment «la jungle».

Trouver une maison à chaque les autorités françaises promettent constamment. Le plus impopulaire, à en juger par les dernières évaluations, le président de l’histoire de France, François Hollande a personnellement assuré: les catastrophes ночлежек pour les réfugiés dans le pays ne sera plus. C’est seulement dans les centres d’hébergement des migrants lieux ne suffit pas, et le nombre de candidats est plus.

Le soudan, l’Érythrée, l’Afghanistan, la Syrie, la Libye, le seul de Paris chaque jour arrive au moins 70 personnes.

Officiellement, les migrants doivent attendre la présentation des documents, puis leur подыщут le logement et le travail. Mais l’attente peut durer des mois, et dans un centre d’hébergement passer, vous pouvez seulement quelques semaines. De sorte que, bientôt, ils ont apparemment reviennent sur les rues centrales de la capitale française. Sauf que le devoir chercher un nouvel endroit. L’ancienne à ce stade, est susceptible d’être déjà pris.

Catherine Выскребенцева, Eugène Полойко, le bureau européen de TV «Centre», Paris, France.

 

Lire aussi:

Paris ont procédé à la démolition de tente de camping de migrants

Выселенные de Calais, les migrants ont occupé Paris



Des milliers de migrants expulsés du camp de réfugiés de Paris 05.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники