Franaises se sont prononcés en faveur du droit des hommes à harceler les femmes 11.01.2018

100 connues des femmes françaises — de l’écrivain et de l’actrice — parole à la défense de droits des hommes «molester les femmes». L’opinion qu’ils ont exposées dans le journal Le Monde. Les auteurs de la lettre, en particulier estiment que la campagne contre le harcèlement sexuel, menée après le scandale avec le producteur américain Harvey Вайнштейном, viole la liberté d’expression et conduit à une nouvelle пуританству.

N’est pas contre l’égalité, mais pour la conservation de la romance. Une telle réponse à Hollywood les rives de la Seine ordre a abasourdi et sans avoir un débat houleux sur la lancée aux états-UNIS de la société contre le harcèlement sexuel, transmet «TV». Tout cela à cause d’un article dans respectables française dans Le Monde, avec le titre «Nous sommes pour le harcèlement» et avec une liste impressionnante de collaborateurs.

Le plus grand nom dans lequel Catherine Deneuve. Les rôles раскованных des jeunes filles dans les années 70, elle le pinceau révolution dans les relations sexes. Mais maintenant, la grande dame du cinéma français mâle côté de la barricade. Et avec elle, 99 des femmes: des écrivains, des historiens, des professeurs, des avocats sont convaincus: les militantes du mouvement féministe «moi aussi», en fait, de promotion пуританство. Et dans un pays qui, depuis des siècles, возводившей flirt dans l’art, mettre en place avec ce prêt.

«La violence est un crime. Cependant, l’insistance ou parfois pique attentat à la pudeur n’est pas un crime, comme la chevalerie — n’est pas un signe agressif macho», disent — ils.

A émergé après le scandale avec le producteur Harvey Вайнштейном mode sur le déblocage d’un comportement inapproprié de sexe aujourd’hui, et la vérité n’est pas simplement dicte le code d’hollywood des fêtes. Comme lors de la cérémonie des golden globes, aux états-UNIS, où les acteurs qui ont refusé de mettre le noir en signe de solidarité avec les victimes de harcèlement ont serré la critique publique.

Après l’affaire Вайнштейна dans beaucoup de grandes entreprises ont commencé les licenciements. Par exemple, pour qu’une fois que le caressa un collègue de genou. Ou dit non sollicité un compliment. Baisse de ces cas, peut-être, se répandra et la France. Trafic de site web sous le nom de «Разоблачи ta porc» est devenu la plate-forme, où les femmes anonyme présentent des cas de harcèlement sexuel. Les féministes françaises considèrent que cette approche est correcte, notant: «indécent приставаниям», défendues dans l’article de Le Monde, il est temps de mettre fin.

«Vous savez de ces oncles, qui vous troublent son comportement, et puis dire: «aujourd’hui, pas dire on ne peut rien!». En fait, encore beaucoup de choses à vous dire. Beaucoup de racistes, sexistes et homophobes de choses on peut encore entendre dans les MÉDIAS. Donc pour moi, c’est «que de nos jours, rien — ou du moins de moins qu’auparavant, et on ne peut pas dire» c’est déjà une bonne nouvelle», dit Caroline De Haas.

Voici anonymes seulement les histoires de harcèlement risquent de se transformer en une série de dénonciations publiques. Et les chances de se justifier de l’autre côté en fait. Tout cela, estime Catherine Deneuve, rappelle de plus en plus une chasse aux sorcières. Abonnez-vous sous les mots célèbres de françaises prêts et de nombreux psychologues.

La violence à l’égard des femmes, et souligne Christophe Bago, et les auteurs de l’article, personne, bien sûr, ne justifie pas. Mais de réviser les normes d’un comportement acceptable, vous pouvez seulement en lançant un débat public. Et voici agressif à l’imposition d’un point de vue — même si officiellement défend l’égalité — traiter le problème de la peine de contribuer. Sauf que dans le scénario d’un film hollywoodien.

Catherine Выскребенцева, «,», Paris, France.



Franaises se sont prononcés en faveur du droit des hommes à harceler les femmes 11.01.2018

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники