Hub «des Balkans» — la dernière chance: sans la Russie Bulgarie disparaître avec l’Europe 05.11.2016

La bulgarie a demandé de «Gazprom» participer à la construction de la distribution haba «Balkans». À propos de ce qu’a déclaré l’ambassadeur du pays à la RUSSIE Boyko Коцев. Il a ajouté que si la société russe accepte de s’occuper du projet, Sofia dans les plus brefs délais créera un groupe de travail et procédera à la construction. Les correspondants iReactor demandé à l’expert РАНХиГС auprès du Président de la fédération de RUSSIE Vladislav Гинько pourquoi la Bulgarie a demandé c’est à la Russie et est-il rentable de «Gazprom» de le tirer de la crise du gaz.

«La direction de tous les pays de l’UE, y compris en Bulgarie, il est nécessaire de définir clairement: ils défendent dans leurs politiques les intérêts de leurs états ou obéissent aveuglément tout ce que diront-ils, et, plus précisément, ordonneront de Bruxelles. Les entreprises des états qui ne sont pas dans l’UE, parfois, n’est pas clair: si les autorités de tel ou tel pays de l’europe de respecter des règles acceptées, lorsque l’entreprise doit être donné «le feu vert», et doivent bénéficier de la garantie pour les investissements étrangers. L’engagement politique de la cime de l’UE des idées qui soient conformes aux plans de Washington et de l’OTAN pour l’Ancien monde, au jour le jour détruit le climat de l’investissement dans la région.

D’ici — et un problème chronique de l’économie européenne: le chômage élevé, la faiblesse de l’euro, la faiblesse des taux de croissance économique colossal de la dette de la population et des structures de l’etat. En fait, l’ensemble de l’économie européenne, y compris bulgare, загнана dans une impasse politique de l’ordre. L’incertitude qui sème le guide de l’UE, se traduit par des retards de plusieurs milliards de dollars de contrats, de la perte de dizaines de milliers d’emplois. Faible économiquement l’Europe — c’est quelque chose qui s’inscrit dans les plans de la maison Blanche américaine, il est ainsi plus facile d’influer sur les processus qui se déroulent dans le Vieux monde. Mais les pays de l’UE, et pas seulement à Londres, doivent prendre conscience de leur responsabilité envers leurs électeurs, pour l’avenir économique. Énergétique de la diplomatie de la Russie est l’un des principaux facteurs de la réussite économique de l’Europe et de la Bulgarie notamment».



Hub «des Balkans» — la dernière chance: sans la Russie Bulgarie disparaître avec l’Europe 05.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники