Kossatchev: le Conseil de l’ONU des droits de l’homme sans la Russie pourrait devenir un lieu de jeux politiques 29.10.2016

Dans la période d’absence de la Russie au Conseil de l’ONU sur les droits de l’homme, le corps peut se transformer en une arène des jeux politiques. Ainsi commenté manque de la Russie dans la CDH de l’ONU, le chef du comité du Conseil de la Fédération des affaires internationales Konstantin Kossatchev, transmet TASS.

Le chef de la commission a souligné que le Conseil de l’ONU des droits de l’homme est un organe «dans lequel la rotation posé par définition, de même que la concurrence pour l’espace». Il a ajouté que dans le cadre de la «campagne électorale» dans l’administration, la Russie a subi une «franche et разнузданному шельмованию«.

«C’est très mauvais et ne fait pas honneur ni au mécanisme même de l’élection, ni ceux des pays et des organisations, qui est la diffamation organisé«, a ajouté Kossatchev.

Plus tôt samedi, on apprend que la Russie n’a pas réussi à parvenir à la réélection au Conseil des droits de l’homme. Dans le cadre du vote Russie devancé ses rivaux pour le groupe des états d’europe orientale — la Hongrie et la Croatie. Lors de la réunion de l’Assemblée générale de l’ONU, ces pays ont reçu 144 et 114 votes respectivement. Pour la Russie ont été donnés 112 votes.




Kossatchev: le Conseil de l’ONU des droits de l’homme sans la Russie pourrait devenir un lieu de jeux politiques 29.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники