La commission européenne en novembre apportera une loi contre le «Nord stream 2» 13.10.2017

La commission européenne (CE) et de la гендиректорат de la commission EUROPÉENNE sur l’énergie sert d’un ou de deux document d’интерконнекторах (conduites entre le gaz les réseaux de différents pays), et sur les conduites, qui est livré en gaz de l’UE, rapporte «le Commerant», se référant à Bloomberg et de la commission EUROPÉENNE.

Il est prévu que les innovations qui seront examinés au début de novembre, peuvent étendre la 3ème энергопакет de l’UE sur le gazoduc de «Gazprom» Nord stream-2». Actuellement, les autorités européennes ne contrôlent pas les étrangers de la marine des conduites de gaz qui sont de la compétence du droit de la mer sur la mer et des législations nationales sur la terre, dans le cas du Nord de flux» c’est les lois de la Russie et de l’Allemagne).

Les données pour les initiatives législatives, la Commission européenne a cherché à négocier avec Россеий sur le mode d’utilisation «Nord stream-2», de ce qui refuse (juridique motifs) «Gazprom» et qu’elle n’a pas le mandat conformément à la législation de l’UE, comme sur l’application de la NS2 «troisième paquet énergie» (bien que dans le cas de l’Europe, et d’appeler le «vide juridique».

Si les efforts de la commission EUROPÉENNE couronnée de succès, «Gazprom» ont besoin de transférer le contrôle sur «Севпотоком-2» d’un gestionnaire de réseau de transport de la société, mais les normes de la 3e энергопакета sur «non discriminatoire de l’accès tuyau d’autres sociétés minières».

Cependant, note l’édition, jusqu’à présent, «Gazprom» a surmonté ces difficultés, ayant à son côté de l’Allemagne, qui n’insiste pas sur le fait de passer à travers la газпромовские conduites allait encore quelqu’un gaz.
Proprement la commission EUROPÉENNE aurait coûté et sans nouvelle tentative de régulation et sans négociations, car l’un et l’autre n’a pas besoin de l’Allemagne, et à d’autres destinataires du gaz, mais la situation будируют d’europe orientale транзитеры et il suffit de «bonnes volontés». Le gaz de purge sur les pipelines russes en tant que fournisseurs indépendants, ils n’ont bien sûr, mais cherchent à empêcher ainsi «dans le Nord de l’écoulement de 2», afin de conserver leur statut de transit.



La commission européenne en novembre apportera une loi contre le «Nord stream 2» 13.10.2017

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники