La décision de la Commission européenne donne le «feu vert «du Nord de l’écoulement 2» 29.10.2016

Comme prévu, le vendredi, la Commission européenne (CE) a confirmé le retrait de l’OPALE des normes de la troisième энергопакета. Sur cela dit dans le communiqué de la commission EUROPÉENNE, rapporte TASS.

«50% de la capacité d’OPALE seront exclus des normes de la troisième энергопакета, et les 50% restants seront à la charge des strictes normes du marché de l’UE», — a déclaré dans un communiqué.

Comme l’a expliqué le représentant гендиректората de la Commission européenne sur l’énergie, «Gazprom» a partir de maintenant sera en mesure d’utiliser jusqu’à 90% de la capacité d’OPALE, qui est terrestre de distribution d’un système de «Nord stream», alors qu’auparavant, la compagnie russe a eu le droit de télécharger, à seulement 50%, et était dans l’obligation d’exposer les autres à la vente aux enchères pour les entreprises indépendantes.

Garantie de l’augmentation des volumes de transport russe combustible bleu par OPAL est la clé de la construction du projet Nord stream — 2″. Désormais, «Gazprom» sera tenu, dans le cas de la demande sur le pompage de gaz OPAL de la part des entreprises indépendantes de leur fournir la quantité de pas moins de 10% et pas plus de 20% de la capacité du gazoduc. La commission EUROPÉENNE s’est réservé le droit anticipé de révision de la décision de retrait du gazoduc OPAL aux règles de la «troisième энергопакета», qui augmentent le droit de «Gazprom» sur le pompage de gaz de 50 à 90% à l’année 2033, a déclaré le représentant de la гендиректората de la commission EUROPÉENNE sur l’énergie.

«Gazprom» sera admissible à 100% de la capacité d’OPALE, mais pas à travers les anciens contrats avec la commission EUROPÉENNE. «Dans le cas de la présence confirmée de la demande des entreprises indépendantes sur le pompage de gaz à travers OPAL décision peut être révisée», dit — il.

C’est le premier cas dans la pratique de l’octroi de dérogations à partir des normes énergétiques de l’union Européenne. Eux-mêmes des restrictions sur l’utilisation d’OPALE dans le cadre de la troisième энергопакета de l’UE, qui ont été mis en œuvre la décision de la Commission européenne et de l’allemand régulateur Bundesnetzagentur encore en 2013, ont toujours été simple politique de restriction des travaux du gazoduc «Nord stream», car OPAL physiquement peut recevoir du gaz seulement à partir de là. Dans la pratique, «Gazprom» a déjà trouvé un moyen d’utiliser plus de 50% de la puissance OPAL — quota sur la capacité du gazoduc simplement выкупали dans les ventes aux enchères européennes de gdf suez — les partenaires de «Gazprom», ce qui permettait de télécharger le gazoduc dans les périodes de plus de 70%. Cependant, un tel système a été assez peu fiable et mettait les livraisons russes dans la dépendance de l’intérêt des entreprises européennes.

Avec la critique de l’accord avec la commission EUROPÉENNE avec «Gazprom» précédemment déclarations de Kiev et Varsovie, qui estiment que la réelle отмашка sur la construction du «Nord stream» porte atteinte aux intérêts de plusieurs pays européens.

Ainsi, les pertes potentielles de Kiev de l’élargissement de l’accès de «Gazprom» à gazoduc Opal ont été évaluées dans le 290-425 millions de dollars par an. Cette évaluation a donné «Naftogaz de l’Ukraine» jeudi.

Kiev estime que l’élargissement de l’accès «Gazprom» à ce gazoduc pourrait briser la législation énergétique de l’UE. De même dans la société ukrainienne, s’attendent à une réduction substantielle du transit de gaz russe sur le territoire de l’Ukraine dans le cas de l’adoption d’une décision positive de la commission EUROPÉENNE.

«Si le «Gazprom» auront accès à encore plus de 30% de la capacité d’Opale, le transit de diminuer de 10 à 11 milliards de mètres cubes par an, et le transit du chiffre d’affaires de l’Ukraine – à 290-320 millions de dollars des états-UNIS (l’ancien tarif). Si le «Gazprom» auront accès à encore plus de 40% de la production d’Opale, de transit, de la perte de l’Ukraine seront 13,5-14,5 milliards de mètres cubes par an, et de transit, les revenus diminuent de 395-425 millions de dollars des états-UNIS», — dit dans les commentaires, «Naftogaz», délivrée par le service de presse de la société jeudi.

À son tour, d’etat de pétrole de la société Polonais PGNIG a promis de contester l’accès de Gazprom à plus de 50% de la capacité du gazoduc OPAL. La société a déclaré qu’elle était prête à s’adresser à la justice de l’UE et de l’Allemagne immédiatement après l’annonce officielle de cette décision. Dans la société de PGNIG estiment que l’élargissement de l’accès de Gazprom à OPAL vont constituer une violation de la législation de l’UE et de présenter une réelle menace pour la stabilité de l’approvisionnement en gaz en Europe Centrale et Orientale.

En attendant, le jeudi, les premiers tubes en acier pour le gazoduc «Nord stream — 2» ont été livrés sur l’île de Rügen, au nord de l’Allemagne, a indiqué агетство de la DPA.

Selon les informations de l’agence, les tubes en acier, fabriqués en Allemagne, sont обетонированы sur une usine sur l’île de rügen. Après cela, ils seront prêts à la pose.



La décision de la Commission européenne donne le «feu vert «du Nord de l’écoulement 2» 29.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники