La france a déferlé sur la vague de protestations de la police 28.10.2016

Plus d’une semaine dans toute la France passent par la police des protestations, et le 26 octobre à Paris a été un modele a l’action
Une «journée de colère», au cours de laquelle les français les gardiens de l’ordre ont exigé des changements dans leurs conditions de travail. Ont soutenu la capitale des serviteurs de la loi dans tout le pays, de Lille, Nice,
Marseille, Руаны, Strasbourg jusqu’à l’île de la Réunion – territoire d’outre-mer de la France dans l’océan Indien. Les policiers ont soutenu la même pour les habitants de Paris, en dépit du fait que, traditionnellement, critique
se rapportent aux recoupements des rues au cours de ces événements.

Le prétexte pour les vagues
des protestations est devenu une attaque sur des véhicules de patrouille de la police, le 8 octobre, dans la ville de
Viry-Châtillon, quand un groupe de criminels забросала les «cocktails Molotov». À la suite de deux policiers, un homme et une femme, ont reçu de graves brûlures.

Cet incident, le comble de la patience français des gardiens de l’ordre, qui est récemment devenu littéralement une cible pour les attaquants. Selon les statistiques
Principal de la police nationale, à partir de janvier 2016, à l’heure actuelle
3267 policiers ont été blessés au cours des travaux. Les données indiquent
que plus de 500 policiers reçoivent des blessures de divers degrés de gravité
sur une base mensuelle.

Déjà plus d’une fois les attaques se sont soldées par la mort. Ainsi, l’un des plus grands meurtres a eu lieu en juin de cette année, quand le fanatique исламист a attaqué un policier et sa femme sans raison. Après l’incident, le ministre de l’intérieur français Bernard Казнев a déclaré:

«Il (le policier – env. la rédaction a été sélectionné par la victime et tué parce qu’il était un agent de police. Jessica Schneider a été tuée parce qu’elle était sa femme et a également travaillé au commissariat de police».

Photo: Centre Press Aveyron // sante «des Policiers attaquent des citoyens en danger»

Tout cela met à nu
un ensemble complexe de problèmes, lesquels font la police, non seulement en France, mais dans toute l’Europe. La principale réside dans le fait que les policiers de l’Ancien monde sont si limitées dans leurs actions, qui ne peuvent même pas se défendre
des attaques.

Ce ne sont pas satisfaits de la police?

Apparemment, les
peut-être mécontentement, si en moyenne, les français policier reçoit
2900 euros, et le salaire de stagiaire est de 1350 euros? Et tout cela
seulement 35 heures de travail par semaine. Cependant, malgré de beaux chiffres, les conditions de travail des gardes de l’ordre laisse souvent à désirer: l’état de certains commissariats de police, et même au cœur de la capitale, tellement horrible que les employés achètent des équipements pour leur argent.

De plus, certains membres du personnel
doivent bien s’entendre au commissariat avec fuyants, dans les couloirs de la souris.

Toutefois, c’est, naturellement,
n’est pas la principale préoccupation de la police. Certains membres du personnel disent que souvent patrouiller dans la ville, ils doivent anciens protégés contre les balles des voitures, qui sont constamment
глохнут. Allusion ils sont également à «âge» des armes et des gilets pare-balles, certains d’entre eux ont plus de 10 ans. Mais le plus effrayant de l’attitude de la police, de la part de l’état et de la société, et surtout pas la лицеприятной partie.

L’un des collaborateurs de la police lors des manifestations, a déclaré aux journalistes de RFI.

«Quand nous nous voyons comme un récidiviste, condamné à plusieurs reprises pour violences, l’insulte et la désobéissance à la police, obtient un sursis – c’est dégoûtant. Et quand un policier s’applique la force en cas de légitime défense et est envoyé en prison – c’est rien. C’est rien, c’est juste un policier, et même beaucoup plus».

Dans ces mots soulevé deux problèmes urgents français des gardiens de l’ordre:

  • La douceur de la loi envers les criminels;

Les MÉDIAS
pour la plupart, ne donnent pas cet aspect de la valeur particulière, il suffit de constater le fait: ceux qui insulte ou attaque de la police, sont généralement tenus de très petites délais.
Le pouvoir même allusion
sur le fait que les questions de la justice de la police toucher. Cependant, le personnel
d’application de la loi sont la banalité de respect.

En grande partie grâce à попустительским l’action des autorités
ils ont tellement perdu de la crédibilité, de leur côté de plus en plus souvent affluer
les insultes et même marquée par une impunité généralisée de la menace.

Ainsi, par exemple, trois jours avant l’attaque à la voiture de patrouille dans la ville
Viry-Chatillon sur les murs de la Sorbonne, la plus prestigieuse
et de l’ancienne université de Paris, a
graffiti avec l’inscription: «a chaque fois, J’ouvre la bouteille lors de la fermeture de cercueil
la police».

Photo: L’Express // ca «a chaque fois, J’ouvre la bouteille quand ferment le cercueil avec la police»

L’absence de réponse à de telles, en effet, la menace qu’dégâts de police, qu’en cultivant la haine.

  • Ущербное le droit de légitime défense;

En fait ce
le droit de la police tout simplement pas — la fameuse tolérance tellement
запудрила les européens cerveaux, que les autorités de la France, et l’Europe en général
allez-y tous, une fois de ne pas offenser les sentiments, que ce soit
simple résident migrant ou inconditionnel criminel. Les employés eux-mêmes
soulignent que le droit à la protection est si limité flous
le libellé de la loi, qu’ils sont parfois
même peur de sortir des armes à feu, afin de ne pas être accusés de
disproportionné de la légitime défense.

En outre, la faiblesse de la française des gardiens de l’ordre est le manque de personnel. Selon
statistiques internationales, en France doivent 390,5 policiers pour 100 mille
les citoyens. C’est la moyenne. Pour la comparaison: le taux de la Russie, que
souvent critiqué pour un trop grand nombre de fonctionnaires de police, – 546 sur
100 mille.

Photo: French House News

«Nous n’avons pas
assez de personnel. Les patrouilles de 2-3 personnes — ce n’est pas suffisant. Pour
un minimum de sécurité aux normes est nécessaire pour 4 personnes. C’est sûr»,

soutiennent les manifestants. Souvent la police qui doivent s’occuper de la
supervision de la sécurité dans les rues, passent des heures au commissariat,
en prenant le traitement des citoyens.
Et cela ne fait pas partie de leurs responsabilités directes.

Politrussia.com vous obtenez ainsi une sorte de cercle vicieux. La principale revendication des citoyens de la France à l’правоохранителям est de leur inaction, de l’incapacité de résoudre les problèmes urgents. Particulièrement le sentiment d’anxiété chez les français a été après les attentats parisiens, qui ont démontré toute la faiblesse de la police.

La police, à son tour, tout en voulant ne peut tout simplement pas répondre à des menaces à la sécurité. En partie elle-même paralysée забюрократизированностью et неукомплектованностью qui règne dans le système.

«À la folie»: comment le gouvernement va
résoudre les problèmes de la police?

Cependant, les autorités de la France, il semble ne pas encore pris conscience de l’ampleur des problèmes et de se concentrer sur le matériel de leur aspect. Ainsi, après la récente
la rencontre du président de la république François Hollande avec des représentants de la police dans
le gouvernement a pris la décision d’allouer le budget de 250 millions d’euros sur les besoins
les policiers. Le résultat
achetés:

  • 21,7 milliers de gilets pare-balles;
  • 8 mille casques;
  • 4,7 mille boucliers balistiques;
  • 440 des fusils d’assaut G36;
  • 3,08 milliers de voitures neuves.

En outre, le chapitre
MIA Bernard Officiels a élaboré un plan selon lequel, en plus d’accroître le financement de la sécurité matérielle, le suppose
se débarrasser de l’excès de responsabilités de la police et de réduire le nombre de sites
sur 221.

Ainsi, par exemple, les détenus pour ivresse seront uvozyt g directement dans
le commissariat, et non pas sur le plan médical – médecins
seront de venir sur des sites à l’appel.

Est également prévu d’introduire un système automatisé d’échange d’informations, ce qui
permettra à la police de travailler plus rapidement.

Parmi tout cela, la seule valeur de bonnes nouvelles, peut-être, réside dans le fait que, selon la Liberation, le ministre a réitéré tente de relancer le débat sur la légitime défense,
cependant, jusqu’à ce que, en vain.

À proposé des mesures de police
attitude ambiguë de remarquer que vont suivre
les prochaines étapes les autorités. Beaucoup étaient mécontents du fait que la question de la légitime défense n’est pas
discuté correctement, et, de plus, considérer
les déclarations des autorités électorales promesses et les tentatives de calmer
les manifestants.

«Ils ont juste permis de la poussière dans les yeux. Nous avons déjà acheté un nouveau Flash-Ball (l’arme traumatique),» — dit l’un des policiers. Photo: Le Monde

Les protestations de la police, qui sont les piliers de l’etat, c’est un grave danger pour les
les socialistes, et ainsi accumulé une masse de revendications. Même les protestations des gardes de l’ordre ont rejoint de nombreux
l’opposition politique, ont décidé de profiter de la situation. Y compris le front National de Marine Le Pen, que les socialistes ont déjà accusé d’incitation des protestations.

Sérieusement toutes ces accusations personne ne
perçoit, mais il est évident que les socialistes aura du mal à venir
les élections.

L’efficacité de la police paneuropéenne de problème

L’efficacité
la police récemment, de plus en plus l’objet de débats en Europe.
Bien que certains MÉDIAS appellent les protestations «ворчанием», en réalité des problèmes
accumulé autant qu’il suffit de fermer les yeux sur ce n’est pas obtenue.

Pour comprendre
l’ampleur de la catastrophe, il faut se rappeler de la même nuit, à Cologne, quand
la police n’a pas
parvenue à arrêter les attaquants sur elle des femmes. Alors tiraient sur la police
des missiles, a jeté des bouteilles et jetaient dans leur direction avec des pétards. Leur entouré d’
étroite bague et n’ont pas donné d’aider les victimes de la violence.

Les rapports disent que
la police n’était pas suffisant et ils n’avaient pas l’équipement. Identique à la France
situation.

Bien sûr, tous les
problème, vous pouvez déduire sur les réfugiés, comme la plupart des attaquants à Cologne
ont été arabe et africaine de l’apparence. En fait, et sous enquête
étaient originaires de l’Algérie et le Maroc. Disons que si ce problème n’est pas étrangère à la France. C’est seulement dans ce pays
les policiers attaquent les autochtones et les citoyens, qui n’ont tout simplement ne voient pas l’autorité dans
стражах de l’ordre.

Photo: Le Parisien // ca «Tout le monde déteste la police»

Le manque de
de la police, le manque de crédibilité et d’un droit limité à la légitime défense et
l’utilisation d’armes à des fins de sécurité – voici les vraies raisons de ce qui se passe. Les terroristes en France seulement
ont mis nu les problèmes de sécurité et de répression dans le pays,
auparavant, les autorités ont regardé et que toujours en regardant à travers ses doigts.

Abonnez-vous à notre chaîne en Telegram



La france a déferlé sur la vague de protestations de la police 28.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники