La grèce s’est opposée à la confrontation de l’Occident avec la Russie 31.10.2016

Le ministre grec des affaires étrangères Nikos Котзиас a déclaré que la poursuite de la confrontation de l’Occident avec la Russie, dans l’esprit de la «guerre froide» contre-productif. Il a souligné que Athènes a convaincus de la nécessité de l’open d’interaction avec Moscou. Котзиас a également souligné que la Grèce considère la Russie comme une partie inaliénable de l’architecture de sécurité en Europe.

La grèce favorise un dialogue ouvert avec la Russie. A la veille de la visite à Athènes ministre des affaires étrangères de la Russie Sergueï Lavrov a déclaré le ministre grec des affaires étrangères Nikos Котзиас.

«La visite de Sergueï Lavrov à Athènes est important pour nous, surtout dans la situation d’aujourd’hui fragile de la situation internationale. La grèce est convaincu de la nécessité de la conservation de l’open d’interaction avec la Russie, car serait très contre-productif de la nouvelle, à l’instar de la «guerre froide», la confrontation entre l’Occident et la Russie», a — t-il déclaré dans une interview à «Interfax».

Котзиас a souligné que la Grèce considère la Russie comme une partie inaliénable de l’architecture européenne de sécurité, qui en aucun cas ne peut pas être elle exclure.

Lire aussi:

L’UE et l’OTAN sont préoccupés par la «spéciaux» des relations de la Russie et de la Grèce

Poutine hautement apprécié le niveau de partenariat entre la Russie et la Grèce



La grèce s’est opposée à la confrontation de l’Occident avec la Russie 31.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники