La russie a refusé de participer à sa session de janvier de l’APCE 11.01.2018

Dans la Douma d’etat a refusé d’envoyer une délégation à январскую session de l’assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), que dans le règlement de l’assemblée n’a pas été modifiée sur la protection des droits des délégations nationales de discrimination.

La russie a refusé d’envoyer une délégation sur январскую session de l’assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), TASS, a déclaré le vice-président de la Douma Pierre Épais.

Cette décision s’explique par le fait que, dans le règlement de l’assemblée n’a pas été modifiée sur la protection des droits des délégations nationales de la discrimination. À cet égard, la Russie a l’intention de s’abstenir de travailler dans le rythme jusqu’à la modification du règlement.

Selon Tolstoï, la Russie a continué à mener des consultations avec les membres de l’assemblée et tente de le convaincre que «toute discrimination des délégations nationales tout d’abord préjudiciable à l’organisation elle-même».

En 2014, la délégation russe à l’APCE a dépouillé les principaux pouvoirs à cause de l’ukrainien conflit et de l’adhésion de la Crimée. En réponse, la Russie a refusé de participer à l’assemblée sur ces conditions. En 2017, Moscou a annoncé la suspension de paiement de sa contribution au Conseil de l’Europe en raison de неучастием de sa délégation. En outre, Moscou a proposé d’apporter au règlement de l’assemblée, que personne n’a le droit de priver les pouvoirs d’aucune délégation.

Lire aussi:

Volodine a accusé de l’APCE à la destruction de la culture politique

La russie ne sera pas décongeler les contributions de l’APCE en 2018



La russie a refusé de participer à sa session de janvier de l’APCE 11.01.2018

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники