La situation s’améliore avec le coût 10.08.2017

Poussent des dépenses et des prêts

Selon une étude de Нацбюро de crédit (НБКИ) et de l’agence Autostat», au deuxième trimestre de 2017, dans le crédit acheté 169,1 millions de voitures de tourisme, c’est le meilleur indicateur trimestriel à partir de 2015. D’année en année la croissance a été de 25,5%, la croissance au trimestre précédent -33,9%.

Si l’on considère que près de la moitié des machines vendues dans le crédit (46,5% 2 carrés prochain), c’est très significative les performances de croissance du marché en tant que tel.

En fait, ils sont liés à «l’amélioration de la situation avec les coûts réels de la population, qui se développent», estime l’analyste Amarkets Artem Деев. En outre, dit-il, il est prévu une amélioration réelle des revenus des citoyens.

En raison de l’augmentation des prix et la baisse des revenus, les acheteurs sont obligés de recourir à заемному financement. Et souvent, le volume des prêts sont plus élevés qu’auparavant. Il convient également de noter le grand nombre de programmes de fidélisation et de réduction des taux, ainsi qu’à l’extension du programme préférentiel, les prêts-auto. Cela rend les prêts-auto très bénéfique et populaires. En outre, les banques ont réduit considérablement les exigences pour les emprunteurs. La croissance, s’attend à Artem Деев, se poursuivra dans les prochains 9-12 mois, mais son rythme de, susceptible de baisser.

Frappé госпрограммой

Cette statistique témoigne au moins de deux faits, commente les données le pdg de la société «Mani Fanny» Alexandre Shustov. Tout d’abord, nous assistons à un vecteur à la reprise du marché des voitures neuves, проседавшего plus de cinq ans avant l’échéance de 2017, deuxièmement, le résultat de la mise en œuvre de la plus grande dans l’histoire des programmes de soutien de l’état de l’industrie automobile et les zones adjacentes de — prêts-auto et d’assurance.

À l’issue des six premiers mois de l’année, la croissance des ventes de nouveaux produits commerciaux et de voitures de tourisme était de 6,9% à leurs niveaux de la même période de l’année dernière, dit-il, le pic de croissance n’était pas bon pour l’économie au premier trimestre, quand il y avait annuels maximums sur le pétrole et le rouble rapidement pris de force, et sur le deuxième trimestre (croissance immédiatement à 12%). Il s’avère que la population se sont déplacés de quelques autres, non liées à la performance macroéconomique, les raisons pour l’achat d’une voiture.

Mais le grand mystère n’est pas ici, dit l’expert: au printemps, il y a juste au deuxième trimestre, le Ministère fait plusieurs étapes importantes à la rencontre du marché. Tout d’abord par prendre la décision sur la prolongation des programmes grâce à des prêts automobiles, trade-in et le recyclage. Deuxièmement, la partie supérieure de planck prix pour acquis dans le cadre de voitures a été améliorée avec 1,15 millions de roubles à 1,45 milliards d’euros: apparemment, il s’agissait de 300 milliers de roubles.

Mais compte tenu du fait que depuis le début de l’action du programme de prix de voitures dans le segment bas de gamme a augmenté de 10 à 15% par an, au début du deuxième trimestre, sous ses critères couvre seulement 5-6 modèles assez maigre dotation. «L’indexation» le programme a permis de ramener le passé, la diversité, au moins partiellement, en principe, a accru l’intérêt pour elle de la part de larges couches de la population.

Paru le programme «voiture Familiale», la «Première voiture», «l’affaire»…, dans le cadre de laquelle, en théorie, en plus argumentée des implications de prêt, l’acheteur peut obtenir encore et 10% de rabais sur la voiture. Pleinement d’un programme, certes, sont lancés des défis importants.

Enfin, à l’issue du premier semestre, le taux moyen (avec le rabais sur le programme de soutien de l’etat) a diminué à 12,32% par an.

Les prêts-auto augmente malgré la baisse réelle du revenu disponible de la population grâce à l’élargissement de la participation de l’état à l’appui de l’industrie automobile, constate Alexandre Shustov. Cela apporte une dynamique positive, les signes de l’artifice, mais même une telle croissance, garanti milliards infusions de budget, est pour le marché de l’absolu une aubaine.

Si parler des perspectives, alors, selon les experts, la montée en matière de prêt de voiture se poursuivra au moins jusqu’à la fin de l’année, le nombre de prêts émis croître de 30 à 35% par rapport à l’an passé, le volume de crédit va augmenter de 40 à 45% de la hausse de la plaque supérieure du prix de la nouvelle voiture.



La situation s’améliore avec le coût 10.08.2017

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники