Le ministère de la Défense a appelé «вбросом» le rapport de HRW sur le bombardement de l’école en Syrie 07.11.2016

Selon le porte-parole de l’office, un quartier contrôlé par les rebelles, et de supposer qu’il y agissent laïques de l’école, au moins étrange.

Le ministère russe de la Défense a appelé «вбросом» de l’information de Human Rights Watch que le 26 octobre en Syrie aurait la survenue d’un bombardement de l’école, ce qui peut être considéré comme un crime de guerre.

Comme indiqué dans la défense de l’office, sur les photos avec беспилотника on ne voit aucune trace aurait survenu le bombardement. En outre, il n’ya pas de faits qui confirment que la présence d’enfants n’est pas seulement dans le bâtiment, mais en général, dans cette défenseurs des droits humains.

Comme l’a souligné le représentant officiel de l’office Igor Конашенков, comme une preuve de l’incident utilisé des conversations téléphoniques prétendument victimes, qui ne peut guère être considérée comme valable la confirmation.

D’autant plus, a souligné le ministère de la Défense, de la zone spécifiée longtemps sous le contrôle des combattants, et de supposer qu’il peut encore travailler laïques à l’école, il serait tout simplement stupide.



Le ministère de la Défense a appelé «вбросом» le rapport de HRW sur le bombardement de l’école en Syrie 07.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники