Le norvégien des MÉDIAS a dit sur les problèmes de l’Ukraine, résultant de la «Eurovision-2017» 03.11.2016

Avant le concours international de la chanson «Eurovision-2017», qui se tiendra en Ukraine, il reste encore six mois,
cependant, le pays organisateur est déjà confrontée à des problèmes de financement, écrit mercredi norvégienne journal Aftenposten.

«L’eurovision
— ce n’est pas seulement de la grandiloquence, de la musique et de la fête. Cela coûte de l’argent»
, — a déclaré dans un article. Édition
aussi rappelle la récente démission d’un dirigeant national de la société de télévision de l’Ukraine
Zurab Аласания, qui, ayant appris que Kiev va consacrer à la réalisation
le concours d’un tiers du budget annuel, a demandé: «le Gouvernement, c’est toi
sérieusement?».

Il s’agit de
un total de plus de 453 millions de hryvnia (plus de 1,1 milliard de roubles au taux de change actuel). Ce faisant, directement sur le concours lui-même Kiev est prêt à dépenser environ 200
des millions de hryvnia, et plus encore pour environ un milliard sur la formation correspondante
l’infrastructure.

Aftenposten
note que le coût de la participation au concours est une chose, et le coût de la victoire
en lui, c’est autre chose. En particulier, en 2010, après la victoire
le norvégien Alexander rybak, locale телерадиокомпании NRK a dû vendre les droits de
la retransmission des matches de la coupe du monde de football en afrique du SUD, afin de vous permettre de
passer de la finale. «Andorre
et-Monténégro alors se sont abstenus de participer à la compétition à Oslo — probablement à cause de la
les craintes de gagner»
, — prend également note de l’édition.

Sa volonté de prendre part à la «Eurovision-2017» en Ukraine a déjà fait 43 pays, y compris
La russie. Pour des raisons financières au concours ne sera pas accepter la participation de la Bosnie et
— Herzégovine; également renoncé à la participation de la Turquie et la Slovaquie.

En ce qui concerne le chapitre national de la société de télévision de l’Ukraine, le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a appelé Kiev dès que possible
trouver un remplaçant, en déclarant que «la situation est grave».




Le norvégien des MÉDIAS a dit sur les problèmes de l’Ukraine, résultant de la «Eurovision-2017» 03.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники