Le premier ministre des pays-bas a demandé d’attendre avec la décision de l’association avec l’Ukraine 01.11.2016

Le chef du gouvernement Néerlandais Mark Reutte a demandé le parlement du temps supplémentaire pour répondre à la question sur l’association de l’Ukraine avec l’union européenne. Selon lui, il est nécessaire de conserver la possibilité d’apporter des modifications au document, afin de tenir compte des préoccupations des gens qui ont voté contre le référendum le 6 avril.

Le premier ministre Néerlandais Mark Reutte a demandé à des députés du parlement de temps supplémentaire pour prendre une décision concernant l’association de l’Ukraine dans l’union européenne. Cela a été rapporté par TASS citant une lettre du chef du gouvernement aux parlementaires.

Selon le document, Reutte dit à propos de l’enregistrement de «la possibilité d’apporter des modifications au contrat, pour tenir compte des préoccupations des citoyens», qui ont voté contre l’association avec l’Ukraine sur le référendum du 6 avril.

Auparavant, le parlement a demandé la première des pays-bas de déterminer la ratification de l’accord avant le 1er novembre.

Vendredi dernier, Reutte a déclaré à propos de l’importance de l’accord d’association de l’Ukraine et de l’UE. «Le traité vise à soutenir l’Ukraine pour sa croissance comme une démocratie stable sur la frontière orientale de l’Europe», dit — il.

Le premier ministre a souligné que l’absence de décision sur l’accord crée une impression de dissociation dans l’UE. Selon lui, l’unité sera la meilleure réponse «de la politique étrangère russe, menant à déstabiliser les frontières européennes».

Lire aussi:

Le parlement Néerlandais a refusé d’annuler l’association de l’Ukraine avec l’UE

Le parlement des pays-bas n’est pas devenu d’annuler l’association UE-Ukraine



Le premier ministre des pays-bas a demandé d’attendre avec la décision de l’association avec l’Ukraine 01.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники