Le redémarrage des négociations sur le TTIP exigé dans les trois pays de l’UE 31.10.2016

Les autorités de la France, de l’Autriche et du Luxembourg se pour le redémarrage
des négociations avec Les états-Unis de conclure un traité sur la zone de libre
le commerce avec les états-UNIS, transmet DW avec une référence à la publication dans le Welt am Sonntag.

La cause de redémarrage
le processus de négociation est appelé la poursuite de la «plus de transparence lors de la
la conduite des négociations».

«Après
les élections aux états-UNIS nous avons besoin de relancer les travaux sur l’accord portant création de la zone
le libre-échange. Besoin clairement le mandat de la gestion
des négociations», a déclaré le chef de la diplomatie Luxembourgeoise Jean Asselborn.

Cette position
prend et vice-chancelier de l’Autriche Reinhold Миттерленер. Selon autrichien politique, la négociation
la politique de l’UE ne peut rester comme avant, donc «repenser
TTIP», notamment en termes de transparence.

Également vice-chancelier
L’autriche estime nécessaire de recommencer le processus de négociation avec les autres
le mandat des négociations. Миттерленер suis sûr que la Commission doit continuer
négocier uniquement sur la base du mandat donné à la suite
le débat public.

En outre luxembourgeois
stratégie insiste sur la nécessité de séparer les dispositions de l’accord, qui
relèvent de la compétence de la Commission de ceux qui doivent négocier
les parlements nationaux des pays de l’UE. «Aujourd’hui, le mélange est nuisible», a ajouté
le chef de la diplomatie de l’office du Luxembourg.

La deuxième raison
troubles dans le pouvoir et les cercles de ces pays membres de l’union européenne nommé la situation problématique
avec la signature d’un accord commercial entre l’UE et le Canada (CETA), lors de la négociation des
le 27 octobre, a été complètement bloqué par les autorités régionales de la Belgique,
cependant, déjà au 30 octobre au parlement belge Wallon «abandonné» et a voté
«pour» CETA. À la suite de l’accord a été solennellement signé à Bruxelles, le premier ministre
Du canada, Justin Trudeau, président du conseil Européen Donald Tusk,
le président de la Commission européenne Jean-Claude Юнкером et le premier ministre de la Slovaquie, qui
maintenant préside le Conseil de l’UE, Robert Fico.




Le redémarrage des négociations sur le TTIP exigé dans les trois pays de l’UE 31.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники