Le tribunal a condamné le résident de Primorié, à 200 heures de travaux pour la conservation des carcasses de tigre de tigre 07.11.2016

Un résident de Надеждинского région de Primorié, en mars 2016, a acquis le cadavre d’un tigre, avec des plans sur la revente. L’égard des poursuites pénales ont été engagées.

En Primorye, la cour Надеждинского quartier a rendu un verdict à l’égard de 50 ans, un résident local, a rapporté le service de presse de MIA bord. On sait qu’en mars 2016, un homme a acheté le cadavre d’un tigre avec l’intention de le revendre plus tard. Après quoi a placé la marchandise рефрижераторной de l’installation sur le territoire du village de Cool. Notez que le tigre se rapportait à un sous-type du tigre de l’amour.

La carcasse de l’animal a été retiré par le contrevenant, et envoyé à l’examen dans la branche «Centre de tigre de l’Amour». L’analyse a révélé que perdu l’animal a été 3-5 mois et il est lié au sous-type tigres d’amour, la chasse est interdit en raison du fait qu’ils sont menacées d’extinction.

Par le fait de l’incident a été l’affaire pénale. Plus tard, le tribunal a condamné l’homme à 200 heures de travaux obligatoires.



Le tribunal a condamné le résident de Primorié, à 200 heures de travaux pour la conservation des carcasses de tigre de tigre 07.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники