L’économiste: en période de récession et de stagnation, il faut risquer 29.10.2016

L’impulsion initiale pour le développement économique ne peut venir que de l’etat. Ce sujet dans une interview à «TV» a déclaré le directeur de l’Institut d’économie de l’Académie Russe des Sciences Rouslan Grinberg.

Sur les questions de leader Alexis Frolova dans le programme «de l’Événement. 25ème heure» a répondu le directeur de l’Institut d’économie de l’Académie Russe des Sciences Rouslan Grinberg.

— Il faut dire que dans les différentes phases du cycle économique au déficit du budget doivent être traités différemment. Je crois que chez nous, il est très faible. En principe, on peut dire que, d’équilibrer les revenus et les dépenses, mais en période de récession, de stagnation, il faut plus d’argent à dépenser. C’est risqué, mais c’est le cas, quand il faut risquer.

Le budget qui sera adopté, je pense tout de même un budget de survie, le budget de la stabilité. On peut espérer une amélioration инвестклимата, les réformes structurelles, mais je suis sceptique à ce que nous avons efficaces pour les propriétaires privés, ils sont au four et n’attendent que réduire les impôts. Je pense que l’impulsion initiale pour le développement économique ne peut venir que de l’etat.

Le Programme «De L’Événement. 25ème heure»

Lire aussi:

Dans la Douma d’etat ont appelé des priorités lors de la discussion du budget de la

Medvedev a indiqué Poutine sur l’achèvement des travaux sur le projet de budget



L’économiste: en période de récession et de stagnation, il faut risquer 29.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники