Les autorités de Primorie veulent laisser dans la province d’environ 10 millions de travailleurs de la RPDC 13.01.2018

Les autorités de Primorié, sont priés de laisser dans la région à environ 10 millions de travailleurs de la RPDC, en dépit des saisies Совбезом de l’ONU des sanctions, qui prévoient l’expulsion coréenne de la force de travail au pays. En cas d’expulsion, de la corée du nord travailleurs peuvent remplacer leurs collègues de l’Ouzbékistan.

Sous-gouverneur de Primorié, André Tarasenko s’est entretenu avec le consul de la RPDC, le destin de 10 millions de nord-coréens qui travaillent dans la région, malgré les sanctions de l’ONU, rapporte «Interfax».

«A rencontré le consul général de la république. Il est également préoccupé, s’inquiète plus. Nous avons une estimation de la décision — les travailleurs qui sont déjà dans cette région, nous avons pris l’initiative et a demandé à Moscou de la préservation de cette quantité de travail. Approximatif de cet accord est. Donc plus ici ne viendront pas, mais je ne voudrais pas perdre ce travail, qui est», dit — il.

Selon Tarasenko, remplacer les citoyens de la RPDC sera possible les travailleurs des pays de la CEI, en particulier, les négociations sur la poursuite des ouvriers sont en cours avec Узбеикстаном.

Auparavant, le conseil de scurit de l’ONU a renforcé les sanctions contre la corée du nord en réponse à des essais de missiles balistiques nord-coréennes. Selon à jour le document de travail de la RPDC, travaillant à l’étranger, doivent retourner dans leur pays. En octobre, le président de la Russie Vladimir Poutine a signé un décret sur les mesures prises pour appliquer la résolution.

Seulement en Russie travaillent de l’ordre de 35 millions de nord-coréens de travail. Selon le Secrétaire d’etat AMÉRICAIN Rex Тиллерсона, Washington a beaucoup de négociations avec le ministre des affaires étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov, afin de «fermer le flux de travail».

En décembre → Igor Моргулов a déclaré que l’expulsion de la corée du nord travailleurs de la Russie aura lieu au fur et à mesure de l’expiration de leur contrat de travail, notant que la parole de l’expulsion ou de la rupture des contrats ne va pas.

Lire aussi:

De sécurité de l’ONU a adopté une résolution visant à durcir les sanctions contre la corée du nord

La RPDC a rejeté une résolution de l’ONU sur les sanctions, расценив comme un acte de guerre

Les etats-UNIS ont élargi les sanctions contre la RPDC

Patrouchev: les états-UNIS utilisent le problème de la RPDC comme une excuse pour la militarisation de la région

Au Mexique ont demandé à Kim Jong-un, remplacer le nucléaire sur la champagne



Les autorités de Primorie veulent laisser dans la province d’environ 10 millions de travailleurs de la RPDC 13.01.2018

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники