Les scientifiques ont parlé d’un danger mortel du travail de nuit 10.01.2018

Le travail de nuit entraîne un risque de cancer chez les femmes vivant en Europe et en Amérique du Nord. Une telle dépendance ont découvert des scientifiques chinois.

Des scientifiques de la Chine ont découvert une relation directe entre le travail de nuit et le risque de cancer. Il est rapporté par le «Russe de la planète».

Selon leurs affirmations, cette dépendance est observé seulement chez les femmes qui vivent en Amérique du Nord et en Europe. Ces constatations ont été faites selon les résultats de l’observation de quatre millions de filles que de garçons en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Asie. Онкозаболевания ont été observés chez les 114 milliers d’entre eux.

En outre, les scientifiques estiment qu’un risque accru de cancer lors d’un deuxième quart de travail due à une rupture des rythmes et des niveaux élevés d’hormones sexuelles chez les américaines et européennes.

Selon les résultats de de la recherche, des habitantes de l’Europe et les etats-UNIS lors du travail de nuit le risque de développer toutes les formes d’oncologie augmente de 19%. Aussi ils ont appris que le risque de cancer de la peau augmente de 40%, le cancer du sein, de 32%, le cancer des organes du système digestif – 18%.



Les scientifiques ont parlé d’un danger mortel du travail de nuit 10.01.2018

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники