Les scientifiques russes ont révélé que 44% des russes sont porteurs d’au moins une maladie génétique 31.08.2017

Des spécialistes de la santé génétique d’un centre de Genotek a mené une étude dans le cadre de l’essai «de la Planification de l’enfant», ce qui a étudié l’ADN de 2,5 milliers d’hommes et de femmes âgés de 20 à 45 ans. À l’issue de l’expérience, il est devenu connu que presque chaque personne sur deux est porteur d’au moins une mutation génétique, qui peut être héréditaire, conduisant finalement à une maladie dangereuse. Toutefois, l’expert a souligné que la présence de mutations dans les gènes parentaux facultatif de provoquer des maladies chez l’enfant.

Selon les informations de chercheurs, le risque est possible dans le cas de la présence de la même mutation chez les deux parents. Dans ce cas, le danger de la naissance de l’enfant malade équivaut indicateur de 25 pour cent, et la probabilité de l’apparence d’un bébé avec cette mutation, qui sera similaire à la maternelle, est de 50%.

Aussi les médecins ont exprimé, quelles sont les maladies liées mutations détectées le plus souvent chez les participants à l’étude. Le leader de la liste est devenu l’hémochromatose, qui est entachée de 4,2% des enquêtés. Vient ensuite la myotonie, ou de la maladie Томсена – 3,1%. La troisième place – гомоцистинурия et ferme la liste de la maladie de von Willebrand de type deux.

Un grand nombre des participants à l’enquête sont les habitants de Moscou, saint-Pétersbourg, Moscou, Krasnodar, Rostov-sur-le-Don, de Vladivostok, Novossibirsk et de Simféropol.



Les scientifiques russes ont révélé que 44% des russes sont porteurs d’au moins une maladie génétique 31.08.2017

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники