L’OTAN refuse de discuter avec la Russie la sécurité de la Baltique 01.11.2016

L’alliance a refusé de discuter de questions d’un air
la sécurité dans la région de la mer Baltique au niveau des experts militaires à Moscou. D’
ce qu’a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN Alexandre Грушко.

Selon lui, l’OTAN en général n’est pas prête à négocier au sujet de la sécurité
dans la région de la baltique, en rappelant que ce genre d’initiative de la partie russe
a agi précédemment à plusieurs reprises.

«Le fait que les pays de l’OTAN ont refusé la proposition que nous avons d’experts
la réunion au niveau militaire à Moscou sur tous les aspects de la sécurité de l’
la circulation dans la région, est révélatrice. Dès que nous l’avons dit, le thème de la
les transpondeurs en fait disparu de la politique du lexique des pays de l’OTAN. Elle
a cessé d’exister, et jusqu’à récemment, il n’y a guère de son levé. Et je
ne suis pas sûr que l’OTAN sincèrement prête à négocier sur l’adhésion à
un tel régime», estime Грушко.

Plus tôt en septembre, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors de la réunion avec le secrétaire général de l’OTAN
Jens Столтенбергом a déclaré que la Russie attend des réponses écrites sur les
lors de la dernière réunion du Conseil OTAN–Russie (COR) de la proposition sur la mer Baltique. Dans
août, le ministère de la Défense russe a invité à la consultation sur la mer Baltique, la lettonie
les militaires. L’initiative de la consultation a été proposée lors de la réunion juillet
Le COR.




L’OTAN refuse de discuter avec la Russie la sécurité de la Baltique 01.11.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники