L’ukraine va annoncer la Russie à «l’agresseur» 30.08.2017

Jusqu’à la fin de cette année, l’Ukraine a besoin de payer près de deux milliards de dollars internes et externes en devises les dettes. Ces données ont conduit à la banque nationale du pays. La sélection de la prochaine tranche du FMI a reporté, parce que Kiev n’a pas le temps de prendre le projet de loi sur les terres et la réforme des retraites. Mais là-bas ont élaboré un document qui annonce officiellement la Russie est un pays agresseur.

À Kiev rapportent: le projet de loi sur la réinsertion dans le Donbass est presque prêt. Le représentant du président de la Verkhovna rada de frappe de précision de 99,9 pour cent. Que неготовой un dixième, ne le précise pas. Mais il est convaincu que la principale innovation dans le document présent, transmet «TV».

«Pour la première fois dans la législation ukrainienne introduit la notion que la Russie est l’agresseur. Également introduit la notion de «légitime défense». En effet, tout le monde sait que non seulement les terroristes font la guerre, et la Russie a introduit des troupes temporairement sur le territoire. C’est pourquoi nous самообороняемся. Et c’est en phase avec l’article 51 du statut de l’ONU, ce qui nous permet de demander mortelle des armes défensives», a déclaré le représentant du président de l’Ukraine, la Verkhovna rada, Irina Loutsenko.

Les faits d’agression, de se défendre, Loutsenko, comme d’habitude, ne conduit pas. Le faire les politiciens ukrainiens ne jugent pas nécessaire dès le début. Lors de cette Lutsenko, la vérité, remarque: la guerre à la Russie de Kiev n’annonce pas. Toutefois, les députés de la Verkhovna rada, familier avec le projet de loi, on dit qu’il prévoit la reconnaissance échappent au contrôle des territoires du Donbass «occupés» et le passage ukrainiennes aux forces de sécurité au format «d’une opération militaire». Et donc, à une nouvelle série de combats contre une partie de son propre peuple, qui sur les mots veulent retourner dans le pays. Il est remarquable que, contrairement à la бравурным déclarations Loutsenko, il s’avère que la réalité de la situation, avec la formation de clé pour l’Ukraine de la loi d’on ne sait même ceux qui doivent être informés de la poste.

Au cours de cette année, le groupe de contact à Minsk договаривалась sur l’armistice déjà cinq fois. Dernière — «offrande» au moment de la récolte du 15 juin au 31 août il y a quatre jours renforcent encore un «scolaire». Mais il a déjà à plusieurs reprises violé Kiev. La veille, le président français et la chancelière Allemande ont encouragé l’Ukraine et la Russie à respecter l’accord. Porochenko transféré immédiatement tous en direction de Moscou.

«Je salue la déclaration de dirigeants de l’Allemagne et de la France, un appel urgent, avant tout, au président de la Russie, que les pays de l’agresseur et les parties au conflit, d’assurer le respect du cessez-le-feu en relation avec le début de l’année scolaire», a déclaré Porochenko.

Même avec un point de vue formel Porochenko viole les règles de droit. La loi n’est même pas encore entré dans le Parlement, et il s’appelle la Russie à l’agresseur. D’ailleurs, que pour Kiev lois, si ses citoyens jettent en prison pour le seul fait qu’ils essaient de dire la vérité sur la situation dans le pays, comme c’est arrivé à un blogueur Basile Муравицким. À la veille de la cour d’appel de la région de Jitomir a quitté le défendeur dans госизмене d’un journaliste de la détention. La primauté de la loi ukrainienne avez vécu et les journalistes espagnols Antonio Памплиега et Manuel Ángel Sastre. Pour les travaux sur le Sud-est de l’Ukraine, ils ont été arrêtés par le personnel de la SSU, passé la nuit à l’aéroport et le mardi déportés avec l’interdiction d’assister à l’Ukraine jusqu’en 2020.

Alexis Platonov, «TV».



L’ukraine va annoncer la Russie à «l’agresseur» 30.08.2017

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники