National Interest sur le prochain супероружии de la marine russe 16.07.2017

Les analystes militaires de The National Interest estiment que la Russie est susceptible de faire un pari sur la création de grands navires de surface dans les années à venir sur les cales sont déjà les plus grands par rapport à ceux disponibles sur l’armement de corvettes et frégates. Mais Moscou ne sera pas allouer d’importantes sommes d’argent, ni sur la construction de centrales nucléaires de destroyers du projet 23560 «Leader», ni sur la création de 100 000 tonnes atomique du porte-avions «Tempête». Au lieu de cela, le Kremlin peut se concentrer sur la modernisation de la flotte existante et la création d’un évolutifs versions existantes de constructions de navires de guerre.

L’une des principales raisons pour lesquelles le concept de «Chef de file» ne sera réalisé — une haute probabilité d’entrée en service de nouvelles frégates sur la base du projet 22350 «Amiral Gorshkov». De nouveaux «Super-Горшковы» seront plus rentables et de водоизмещению et au niveau des armes vont correspondre à эсминцам, disent les analystes américains. Lors de cette mis à jour frégates facilement dépasseront français-italien de frégates FREMM et ne laissera pas de chance dans la bataille espagnol Alvaro de Bazan. Cela permettra, avec la pleine confiance de l’appeler «Super-Горшковы» эсминцами, car les concurrents réels seront destroyers australiens Hobart-class et britanniques Type 45. Selon les analystes, The National Interest, ce fait de soulever la question de la faisabilité de la construction d’un projet 23560.

De même, les spécialistes militaires américains rappellent le coût élevé des destroyers de «Leader» et de la réduction de leur priorité dans les projets de modernisation de la flotte. Il est prévu que cette année sera annoncé le nouveau programme national pour le développement et le réarmement selon laquelle sera fait le pari sur le développement du projet «Amiral Gorshkov», ainsi qu’à de nouvelles corvettes lourdes projet 23800, qui devront remplacer les corvettes du projet 20380 «Стерегущий».

Dans l’ensemble, la marine russe va grandir et être mis à niveau dans un rythme mesuré. Moscou est peu probable de faire des paris sur les dessins fantastiques, car la Russie moderne ne peut pas se permettre de cruelles de dépenses de l’époque soviétique. Cette décision s’appuie sur le fait que le russe le budget militaire exige une utilisation efficace. Toutefois, même sans créer de super projets, comme un porte-avions de la «Tempête», la marine russe sera toujours le principal concurrent des états-UNIS et grâce à la modernisation augmentera considérablement vos chances que garantiront des maux de tête du Pentagone.



National Interest sur le prochain супероружии de la marine russe 16.07.2017

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники