«Non, non, non…» — Kerry a commenté l’enquête criminelle du FBI Clinton 31.10.2016

Le FBI n’a pas secrétaire d’état AMÉRICAIN John Kerry sur la reprise pénale
l’enquête sur la divulgation de l’ex-secrétaire d’etat américaine Hillary Clinton гостайны dans
sa correspondance par courriel. L’absence de sensibilisation de la part du FBI
la reprise de l’enquête a déclaré lui-même Kerry, à la conférence de presse finale à
le chef de l’irlandais d’etat Charles Фланаганом, rapporte
le site officiel du département d’état des états-UNIS.

Sur la question d’un journaliste, le point de savoir si le secrétaire d’etat, qu’une semaine avant les élections
le président des états-UNIS à l’égard de l’un des deux principaux candidats repris
des poursuites pénales, Kerry a fortement a répondu: «Non, je ne suis pas informé de rien.
Non, j’ai rien demandé. Non, je ne sais pas, a-t-il
les demandes à l’état, et je n’ai plus aucun commentaire».

En outre, Kerry a souligné que la question sur l’utilisation de Clinton privés
les serveurs de messagerie afin d’etat relève de la compétence de la correspondance
Le ministère de la justice et le FBI.

Rappelons-le, il est devenu connu sur la reprise
Le FBI enquête à l’égard de Hillary Clinton, qui a provoqué l’indignation
le candidat du parti Démocrate des états-UNIS, qui a qualifié ces actions FBI étranges
et sans précédent. «D’une façon étrange de faire de telles déclarations, en fournissant très
peu d’informations juste avant les élections. Bien que le fait n’est pas seulement étrange, mais
même sans précédent. Il est profondément troublant», a déclaré elle une enquête du FBI.




«Non, non, non…» — Kerry a commenté l’enquête criminelle du FBI Clinton 31.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники