Poutine a refusé de guerre à la reprise des frappes aériennes sur la syriaque d’Alep 29.10.2016

Le président de la
La fédération de russie Vladimir Poutine estime qu’il est inapproprié reprise des frappes aériennes sur milices en syrie à Alep. Ce sujet a déclaré vendredi le porte-parole
chef de l’etat russe, Dmitri Peskov.

«Le président
dans un esprit possible de maintenir une pause pour la sortie des blessés et
sortie de militants qui souhaitent quitter la ville, et, surtout, pour
afin de donner la possibilité à nos partenaires américains d’effectuer pris précédemment
sur les promesses et les engagements de la rupture de la soi-disant modérée
de l’opposition et de groupes terroristes»,
— cite les mots du représentant de TASS
Le kremlin.

Les sables constaté qu’il est difficile de répondre, dans la mesure humanitaire, une pause sera
prolongée, notant que le délai est déjà expiré, mais les «partenaires américains
et n’ont pas pu accomplir cette promesse».

Il a souligné que la décision de
la reprise des combats sera de prendre personnellement Poutine comme
le commandant suprême. «La décision sera prise sur la base des points de vue
l’état-major, de l’information, obtenue à partir d’endroits, et ainsi de suite»,
— a expliqué
porte-parole (citation de la «Normalité»).

Plus tôt vendredi, chef de la gestion opérationnelle de l’état-major de la fédération de RUSSIE Sergey Рудской a déclaré que les rebelles ont repris l’offensive dans la région de l’est de la ville d’Alep, par conséquent, l’armée russe a demandé au président de la Russie Vladimir Poutine pour lui demander de reprendre
des frappes aériennes sur les terroristes.

Le 18 octobre, la Russie et la Syrie ont cessé de frappes aériennes dans la région d’Alep en vue de garantir le respect de la prochaine pause humanitaire destiné à la liberté d’accès des populations civiles, l’évacuation des blessés et des malades, ainsi que la sortie bloqués dans les quartiers est de la ville de militants. Pour assurer la sortie ont été créés les six corridors pour les civils et deux couloirs pour les membres des groupes armés. Le 21 octobre Рудской est rapporté que гумкоридоры bloqués par des terroristes et обстреливаются.




Poutine a refusé de guerre à la reprise des frappes aériennes sur la syriaque d’Alep 29.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники