«Si le seigneur lance» — le chef de l’Estonie a refusé d’aller en RUSSIE, sans l’autorisation de l’OTAN 28.10.2016

La visite en Russie n’est possible qu’après cette étape d’approuver l’OTAN, a déclaré le président estonien Collette Кальюлайд, répondant à une question d’un journaliste de Delfi. Aussi récemment заступившая au poste de chef de pays baltes, estime nécessaire de consulter appelé la question avec l’UE.

«Toutes les étapes qui vont de nos partenaires et alliés dans les relations avec la Russie, doivent être étroitement coordonnés et réfléchies. Ce ne sera jamais ma décision», — cite Кальюлайд Delfi.

Tallinn a besoin d’interagir avec Moscou seulement dans le cadre de la politique de ses alliés, a souligné le chef de l’Estonie.

«Besoin de coopérer dans le domaine de la défense avec nos partenaires et alliés. En outre, la représentation diplomatique internationale. Je pense qu’il est très raisonnable de compter sur nos partenaires européens et les alliés. Nous avons besoin de l’unité avec nos alliés et partenaires. Avec l’aide de cette unité est le mieux répondre à l’évolution de la géopolitique de la menace», a ajouté Кальюлайд.

Rappelons-le, président de l’Estonie, avant son élection occupant le poste de représentant du pays dans la cour de la commission, a été le seul candidat figurant sur le reçu de la poste. Avant cela, plusieurs tentatives estoniens électeurs de décider avec l’élection d’un chef d’etat ont échoué.




«Si le seigneur lance» — le chef de l’Estonie a refusé d’aller en RUSSIE, sans l’autorisation de l’OTAN 28.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники