Trump a présenté ses excuses pour les mots sur les migrants de la «sale trous» 13.01.2018

Donald Trump a reconnu que les mots pour leur parler de venant de «sales trous» les immigrés étaient trop durs. Il a souligné que veut seulement «un système pour les gens qui montent» le pays à un nouveau niveau, ainsi que de halte à grande échelle de la circulation de la drogue».

Le président AMÉRICAIN Donald Trump a reconnu que ce n’était pas fortement en répondant sur les immigrés en provenance d’Haïti et des pays de l’Afrique. Informe «Interfax».

«Les mots que j’ai dit lors de la réunion… [sur la politique migratoire des états-UNIS] ont été durs… Mais qui était vraiment dur, c’est l’offre faite», écrit le Trump dans son microblog Twitter.

The language used by me at the DACA meeting was tough, but this was not the language used. What was really tough was the outlandish proposal made a big setback for DACA!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) le 12 janvier 2018,

Selon lui, précédemment proposition qui lui est présentée par différés des mesures à l’égard des enfants d’immigrés — «un grand pas en arrière». Il a souligné que l’essence de la chaîne de la migration, lors de laquelle les immigrants plus tard, aide à déménager dans un autre pays de leurs parents et à d’autres compatriotes, ainsi qu’un programme de tirage de visas ont fait du mal à des états-UNIS. Finalement le pays serait contraint de prendre un grand nombre de personnes de pays avec un taux élevé de criminalité, dont le «mauvais».

«Je veux créer меритократическую de l’immigration le système, pour les personnes qui permettront à notre pays à un nouveau niveau. Je veux de sécurité pour nos citoyens. Je veux arrêter à grande échelle de la circulation de la drogue. Je veux financer notre armée, et de ne pas le priver de financement, comme le font les démocrates», a souligné le président des états-UNIS.

Auparavant, on apprend que Trump est une nouvelle fois retrouvé au centre d’un scandale. Lors de la réunion avec les membres du Congrès, consacré à l’immigration clandestine, le président a appelé les pays africains, dans les états-UNIS viennent les réfugiés, de «sales trous». Il a souligné qu’il aurait été possible de prendre les citoyens de ces pays, comme la Norvège.

Après cela, un certain nombre de membres du congrès américain a accusé Trump dans le racisme. Avec les critiques ont été également faites par les NATIONS unies, l’union Africaine et le gouvernement d’Haïti.



Trump a présenté ses excuses pour les mots sur les migrants de la «sale trous» 13.01.2018

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники