Wasserman a critiqué les sanctions de l’Occident pour les russes автогигантов 28.10.2016

Le programme russe de subventionner la production de produits de l’automobile n’a plu les politiciens européens. De l’avis de l’union Européenne, la Russie n’a pas le droit d’entretenir des producteurs russes. Apparemment il s’enfreint les dispositions sur les subventions, qui sont liés à l’exportation ou à la promotion de l’utilisation des produits nationaux au détriment des importations. Les correspondants iReractor contacté par Anatoly Вассерманом et a demandé que la vraie raison de la panique des politiciens européens.

«Eh bien, il faut reconnaître que les règles de l’organisation Mondiale du commerce est vraiment rare limitent la capacité de prise en charge de toute la production nationale, y compris l’automobile. Pourquoi nous avons ces règles signé est une conversation. Je peux dire que je suis l’ennemi de la participation de la Russie à l’OMC, tout simplement parce que cette organisation en dépit de toutes ses déclarations неравноправна. Le plus tôt le pays comportait, en plus des exceptions aux règles générales de elle pour lui выторговала. En effet, dans les règles de l’OMC limitent, voire interdisent, les possibilités de subventions et à tout soutien public du fabricant, parce que l’ensemble de l’OMC est construite autour de l’idée de «Tout le monde — c’est une usine, dans chaque pays, et elle très spécialisé de l’atelier, faisant seulement ce que vous obtenez le mieux». Ainsi, c’est dans cette idée, à mon avis, est profondément viciée tout simplement parce que n’importe quel pays incomparablement plus en plus difficile d’atelier et, en principe, ne peut pas se limiter à un seul type d’activité. De plus, les pays européens, que maintenant ils nous demandent le rejet de l’appui de leurs producteurs, quand ils cultivaient leur production c’est grâce à ce soutien.

Je ne vais pas énumérer toutes les étapes de l’histoire européenne, mais règle générale, c’est — à chaque pays, qui maintenant se réfère au nombre de pays développés, a commencé avec ce qui a limité les importations, et ce directement a soutenu financièrement les industries de production, qui voulait tirer parti au maximum. Et que dans les industries qui ont nettement dépassé les concurrents, admettait la liberté du commerce. En conséquence, je pense que nous devons agir de la même ordonnance. D’ailleurs, les plus grands spécialistes de protectionnisme, c’est la protection de sa propre production, au 19 ème siècle ont été l’économiste allemand du Sud et le savant russe Mendeleïev. Nous le connaissons comme un chimiste, mais en fait, il avait un très large éventail d’activités. Dimitri Ivanovitch Mendeleïev ensemble avec le ministre des finances de la Russie Sergueï Witte ont développé non seulement les fondements théoriques de la protection et de soutenir leur propre fabricant par des droits de douane, mais une conception de système de droits de douane, permettant le développement rapide de la production russe à la fin du 19ème – début du 20ème siècle. Je crois que nous n’avons pas de mal a se rappeler l’expérience de Mendeleïev».



Wasserman a critiqué les sanctions de l’Occident pour les russes автогигантов 28.10.2016

Share this news

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники